Différence entre révision et relecture

Le métier de la traduction comprend notamment la révision et la relecture. Chez Dialinguo, nous avons remarqué que la différence entre révision et relecture n’est pas évidente pour tout le monde.

En traduction, une révision s’effectue à l’appui du texte source pour en préserver le sens. La relecture est uniquement une correction du texte traduit sans intervention sur son sens. Ces deux étapes conditionnent la qualité du travail rendu.

Chez Dialinguo, nous opérons non seulement une différence entre correction et relecture, mais nous les appliquons dans le bon ordre. En effet, les deux étapes peuvent être réalisées l’une après l’autre et par des personnes différentes. Tous deux professionnels de la traduction, le réviseur et le correcteur n’ont pas les mêmes compétences, ni les mêmes missions au sein de l’agence de traduction.

Le rôle de la révision en traduction

La révision consiste à examiner un document sur le plan stylistique et linguistique. Contrairement à la relecture, on ne corrige pas seulement les fautes d’orthographe ou de grammaire, mais nous améliorons le texte dans son intégralité. Ici, le sens pour le lecteur final est pris en compte, il est au cœur de la démarche de traduction.

L’équipe Dialinguo s’attache plus particulièrement à la reformulation des phrases longues et complexes, à la modification de passages familiers, répétitions et lourdeurs. Dans certains cas, des recherches sont menées pour compléter les paragraphes et faciliter leur compréhension.

Le réviseur intervient sur le style du texte à traduire afin de retranscrire les idées de manière optimale. Le réviseur garde systématiquement en tête le sens du texte d’origine afin d’en transmettre la plus fidèle compréhension au lecteur final.

La relecture, les coquilles dans le viseur

La relecture, quant à elle, consiste à valider l’orthographe, la grammaire et la typographie lors d’un projet de traduction. Il s’agit de la dernière étape d’un projet de traduction avant une publication d’un manuscrit ou son impression. Pour une traduction complète et sans oublis, le texte est soumis à la règle des quatre yeux, c’est-à-dire que deux traducteurs relisent le texte à tour de rôle.

Lors de la phase de relecture, les points suivants sont passés à la loupe :

  • vérification de l’orthographe,
  • corrections grammaticales,
  • ponctuation,
  • uniformité de l’écriture,
  • respect de la typographie (guillemets, apostrophes, traits d’union et tirets, alinéas, etc.).

Le relecteur ou correcteur manie le code typographique de manière professionnelle. Il connaît les règles orthographiques, grammaticales et typographiques d’une langue et a un regard avisé sur tous les types de fautes et coquilles dans le texte. Son rôle est vital dans le projet de traduction car il en va de la crédibilité de l’agence de traduction, mais également de son client.

Dialinguo est en mesure de proposer la révision et la relecture avec la traduction, ou de manière dissociée.

Recent Posts

Vous avez un projet de traduction ? Contactez nous dès aujourd’hui pour le réaliser !

Contact